TROUVEZ VOTRE MAISON DE RETRAITE, EHPAD, RESIDENCE SENIOR SERVICE GRATUIT au 04 72 69 89 09

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Bien communiquer avec un malade Alzheimer ?

Bien communiquer avec un malade Alzheimer

Bien communiquer avec un malade Alzheimer

Comment rester en relation avec un malade Alzheimer ?

Communiquer et rester en relation avec un malade Alzheimer : Oui mais comment ?

Comment communiquer avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer en établissement de retraite médicalisé ou à domicile ?

Entrer en relation avec la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer

Afin d’entrer en contact avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, il faut se mettre en face d’elle, ni trop près, ni trop loin (entre 50cm et 1m). Il faut établir un contact avec la personne. Ce contact doit tout d’abord être physique, comme par exemple lui serrer la main. Puis le contact doit être visuel, ce qui permet de capter l’attention de la personne atteinte de la maladie. Il faut ensuite se nommer et parler avec la personne de la manière la plus naturelle possible.

Comment parler à une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ?

  • Le son de la voix ne doit pas être trop fort, toutes les personnes âgées, atteintes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas sourdes…, de plus une voix forte pourrait être ressentie comme une agression par le malade.
  • Il faut parler en regardant la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer et l’amener à regarder ce que vous désirez lui montrer, par exemple si vous lui demandez de s’asseoir, ayez un regard vers elle, puis un geste vers le fauteuil.
  • Evitez d’utiliser des phrases qui comportent 2 consignes différentes, décomposez les différentes actions et ne passez pas à la suivante sans que la précédente ne soit faite ou comprise.

Quel langage utiliser pour parler à un senior atteint de maladie neurodégénérative ?

  • Il ne faut pas lui parler en articulant de façon exagérée. La personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée, ne comprendrait pas cette façon de lui parler et pourrait avoir l’impression d’être pris pour quelqu’un de retardé ou un enfant. Le ressenti de cette communication n’aurait rien de chaleureux pour le patient. Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer comprennent plus facilement tout ce qui est non-verbal que ce qui est verbal, c’est-à-dire les gestes, les regards, ou encore le ton de la voix.
  • Il faut bien évidement, ne pas utiliser un vocabulaire qui serait trop complexe. Plutôt utiliser un mot général que particulier, mais surtout ne pas utiliser de langage puéril qui serait perçu de manière péjorative pour la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il faut éviter de faire des phrases ou bien des raisonnements trop longs, pour leur faciliter la compréhension.
  • Il faut penser à découper les phrases en marquant un petit temps d’arrêt entre les différentes parties.  Eviter absolument d’utiliser le « on » qui est dépersonnalisant, mais plutôt appeler la personne âgée par son nom où son prénom.

Comment poser des questions à une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ou apparentée ?

  • Les questions que vous posez aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, doivent être des questions qui sont dites « fermées ». Il ne faut pas poser des questions auxquelles ces personnes pourraient avoir des difficultés à répondre. Par exemple, si vous lui montrez une photo il vaut mieux lui montrer la personne présente et lui rappeler qui elle est plutôt que de lui demander qui est dessus.

Comment bien communiquer avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou apparentée en EHPAD ou à domicile ?

  • Il vous faut en premier lieu bien lui laisser le temps de comprendre afin que la personne âgée en face de vous puisse répondre à votre question.
  • Il vous faudra rester très attentif, savoir écouter et déchiffrer le langage non verbal est important. Il suffit parfois d’un ou deux mots pour comprendre ce que la personne essaye de vous dire. Vous pouvez observer le regard de la personne âgée, qui peut vous informer sur son ressenti par rapport à ce que vous dites, si elle se questionne, est en détresse, agacée ou souffrante. La direction du regard peut également vous aider à comprendre de quoi veut parler la personne, ses gestes et son attitude peuvent aussi vous informer sur le sens de son message.
  • Lorsque la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer en face de vous semble tenir des propos incohérents, armez-vous de patience, répétez-lui ses dernières paroles en lui demandant par exemple « c’est de ça dont vous voulez me parler, … ? », ou encore, « c’est bien ça que vous voulez me dire, … ? ». Il faut que la personne, comme dans toute discussion, se sente comprise ou du moins qu’elle ressente que son interlocuteur prête une attention à ses propos.
  • Il faut éviter de changer de sujet sans arrêt, il faut prévenir la personne lorsque vous changez de sujet.
  • Evitez d’interrompre la personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer afin de la corriger si vous avez compris le sens du message qu’elle essaye de vous faire passer.
  • Toujours réagir avec bienveillance aux émotions exprimées par la personne âgée malade.
  • Les personnes âgée atteintes de maladies neurodégénératives, ont souvent du mal à trouver leurs mots, ils ont un manque de mots, devant un blocage de leur part, ne détournez pas le regard, cela couperait la communication avec la personne et faites-lui des propositions comme lorsque vous ne comprenez pas ce que la personne vous dit. Sinon essayez de détourner son attention vers un sujet qu’elle aime.

Que faire en cas d’échec de communication avec un senior atteint de la maladie d’Alzheimer ?

  • Proposer une solution alternative, si vous ne parvenez pas à comprendre dirigez la sur un autre sujet ou essayez de la faire changer de pièce, cela peut aider la personne Alzheimer à se sentir plus alaise.
  • Sachez vous mettre à l’écart si la personne âgée refuse de collaborer avec vous, sans la froisser par un mot ou une attitude désobligeante, laisser la porte ouverte à un autre essai de communication, par un « au revoir » chaleureux.
  • Si la personne âgée, vous accuse de vol, ce qui est une attitude fréquente chez les personnes atteintes de maladies neurodégénératives du type Alzheimer, préférez une réponse montrant de l’affection, comme « ne vous inquiétez pas, nous allons chercher ensemble si vous voulez », plutôt que l’offuscation.
  • Essayez de choisir les sujets de discussion favoris de la personne. Connaître les sujets qui lui procure de la joie et qui sont positifs pour la personne, cela vous permettra de l’orienter sur ceux-ci lorsque le discours devient trop décousu ou bien que la personne soit irritée.

Que faire lorsque le maintien à domicile d’un malade d’Alzheimer devient trop difficile ?

  • La maladie d’Alzheimer peut altérer le comportement de la personne âgée que vous connaissez, il peut devenir de plus en plus irritable et apathique par exemple. Les seniors atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée se perdent plus facilement et sont désorientés dans l’espace et le temps, la maladie d’Alzheimer modifie également le langage de la personne âgée, elle aura plus de mal à parler ainsi qu’à trouver ses mots.
  • Le comportement d’une personne âgée peut changer du tout au tout à cause de la maladie, par exemple un homme ou une femme d’une gentillesse énorme, peut devenir très agressive.
  • Lorsque le maintien à domicile de votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer devient trop difficile, la recherche d’une maison de retraire peut s’avérer la meilleure solution. En maison de retraite médicalisée, votre proche aura le soutien et l’attention quotidienne des médecins et du personnel de l’ehpad, ce qui est quelque chose de très important chez les personnes atteintes de maladies neurodégénératives, type Alzheimer.

Nos spécialistes vous accompagnent de manière totalement gratuite pour choisir une maison de retraite adaptée a vos besoins. Contactez nous au 04 72 69 89 09.

Vous aimez cet article ? Partagez le avec vos amis !

Choisir une maison de retraite

Dans la même rubrique

Qu'est-ce qu'un EHPAD ?

EHPAD : Qu'est-ce que c'est ?

Les ehpad représentent aujourd'hui la majorité des hébergements d'accueil pour les personnes âgées soit généralement les maisons de retraite.

La maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer

Pour bien connaître la maladie d'Alzheimer pour mieux gérer le quotidien à domicile ou en maison de retraite

 

Tarifs en EHPAD ou maison de retraite

Les tarifs d'une EHPAD

Les tarifs d'une maison de retraite – ou établissement Ehpad – sont constitués de trois éléments : le forfait soins, le tarif dépendance, et le tarif hébergement.

Pourquoi faire un mandat de protection future ?

Le mandat de protection future

Le mandat de protection future permet de désigner à l'avance une personne qui prendra pour la personne âgée les décisions importantes en cas de perte d'autonomie.