Offre spéciale

Téléchargez gratuitement notre livret conseil !

Complétez le formulaire et obtenez gratuitement le livret conseil pour connaître les structures existantes et les aides ! 

Indiquez votre nom
Indiquer votre prénom
Indiquer votre adresse email (utilisateur@domaine.com)

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Nous vous remercions d'avoir complété notre formulaire.,
Vous pouvez télécharger gratuitement le livret conseil Ascelliance Retraite sur la recherche de résidence de retraite depuis un message envoyé à l'adresse email indiqué. Bonne lecture !

TROUVEZ VOTRE MAISON DE RETRAITE, EHPAD, RESIDENCE SENIOR SERVICE GRATUIT au 04 72 69 89 09

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Le domicile de secours : Qu'est ce que c'est ?

A quoi correspond le domicile de secours en maison de retraite ?

A quoi correspond le domicile de secours en maison de retraite ?

Comment définir le domicile de secours avant l'entrée en maison de retraite ?

La définition du domicile de secours

Qu’est-ce que le domicile de secours ?

Le domicile de secours est le dernier domicile dans lequel une personne âgée a vécu au moins 3 mois avant d’aller vivre dans une structure de retraite. Il permet de déterminer quel conseil départemental sera responsable du versement des aides.

Il doit s’agir :

  • D’une résidence principale,
  • D’une résidence secondaire,
  • De la maison des enfants, etc…

Ce domicile de secours doit être le dernier endroit où la personne âgée a été hébergée avant son entrée en maison de retraite et donc ne doit pas être une structure hospitalière ou médico-sociale.

Comment ça marche ?

Par principe, le domicile de secours s’acquière par l’emménagement dans une résidence habituelle de 3 mois sans interruption dans un département suite à l’atteinte de la majorité et l’émancipation.

La condition de résidence habituelle doit être considérée comme remplie dès lors que l’intéressé a une présence physique, habituelle et notoire dans le département.

Dès lors une personne peut acquérir un domicile de secours même si il n’as pas de domicile stable, par exemple une personne qui résiderait dans un ou plusieurs hôtels de la même ville ou de plusieurs villes dans le même département pendant au moins 3 mois aura un domicile de secours dans le département en question.

Les cas d’exception

Il y a des situations qui ne permettent pas l’établissement du domicile de secours dans le département avant l’admission en maison de retraite :

  • Si l’établissement était une structure hospitalière ou médico-sociale, alors la personne âgée conserve le domicile de secours qu’il avait acquis avant son entrée en établissement de retraite ou dans une famille d’accueil.
  • Si l’accueil était au domicile d’un particulier agrée ou en placement familial à titre onéreux ou à celui de l’Aide Sociale à l’Hébergement (ASH), alors le département devant prendre en charge les aides financières est celui dans lequel la personne âgée domiciliait précédemment et avait son dernier domicile de secours.

La perte du domicile de secours

Le domicile de secours peut se perdre suite :

  • A une absence volontaire et sans interruption de 3 mois sauf si cette absence est due à un séjour dans un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personne Âgée Dépendante) ou au domicile d’un particulier agréé ou dans un accueil familial.
  • A l’acquisition d’un nouveau domicile de secours : suite à un déménagement dans un autre département par exemple.

Cette absence doit absolument être sans interruption et dépendre de la volonté de la personne âgée, elle ne pourra donc pas perdre son domicile de secours si elle continue de vivre dans le même département, même dans des conditions précaires.

Si l’absence de la personne âgée ne dépend pas de son choix, et que le choix du lieu de domicile ne lui revient pas alors le département qui devra s’acquitter de l’aide financière sera celui dans lequel la personne âgée réside habituellement.

Les personnes sans domicile de secours

Par principe pour les personnes âgées n’ayant pas de domicile de secours, la charge des aides financières revient au département dans lequel la personne réside lors de la demande d’aide sociale.

Les exceptions

Dans certains cas, il incombe à l’état de prendre en charge les dépenses d’aide sociale pour les personnes âgées qui sont :

  • Sans domicile fixe ou
  • Dont la présence résulte de circonstances exceptionnelles et qui n’ont pas eu à choisir de leur plein gré leur lieu de résidence.

La contestation du domicile de secours

Il est possible que le département dans lequel se trouve le domicile de secours supposé de la personne âgée ne s’estime pas compétent pour répondre à la demande de financement d’aide sociale. Dans ce cas, deux procédures peuvent être mises en place par le département :

La procédure dite « normale »

Le président du conseil départemental dans lequel se trouve le domicile de secours supposé de la personne âgée transmet le dossier au département dans lequel la personne âgée se trouvait auparavant dans un délai d’un mois suivant la demande.

Le département sollicité, se prononce dans le mois suivant la transmission du dossier. S’il décline sa compétence, ce dernier doit saisir la Commission Centrale d’Aide Sociale, pour lui permettre de trancher au niveau du conflit.

Lorsque le département du domicile de secours supposé estime que l’aide sociale demandée relève des compétences de l’Etat, le dossier est transmis au préfet dans le délai d’un mois suivant la demande. Si ce dernier décline la compétence de l’Etat alors il transmet le dossier à la Commission Centrale d’Aide Sociale dans le mois qui suit sa décision.

La procédure dite « d’urgence »

Lorsque la situation de la personne âgée exige une décision immédiate, le département dans lequel se trouve le domicile supposé de la personne âgée effectue une demande d’aide sociale et prend une décision.

Si un examen approfondi du dossier révèle que le domicile de secours est situé dans un autre département alors le Président du Conseil Départemental en question doit être saisi dans un délai de 2 mois qui suit cette décision.

Le non-respect des délais conduit au maintien des frais engagés par le département dans lequel l’admission en établissement de retraite a été prononcée.

Vous recherchez un établissement de retraite ? Vous avez besoin d’aide dans vos démarches de recherche de maison de retraite ? Contactez Gratuitement les conseillers Ascelliance Retraite, ils sont à votre écoute pour vous aider au mieux dans vos démarches

Vous aimez cet article ? Partagez le avec vos amis !

Les aides financières

Dans la même rubrique

Comment faire une mise sous tutelle ?

La mise sous tutelle

Pour lutter contre les abus sur des personnes âgées en maison de retraite ou à domicile. il existe entre autre la tutelle et curatelle.