TROUVEZ VOTRE MAISON DE RETRAITE, EHPAD, RESIDENCE SENIOR SERVICE GRATUIT au 04 72 69 89 09

Trouvez une place en résidence séniors ou en maison de retraite

Je complète les champs suivants pour une réponse immédiate

J'indique mon nom
J'indique mon prénom
J'indique mon numéro de téléphone

Votre de demande de renseignement a bien été prise en compte,
notre équipe y répondra dans les plus bref délais.

*Champs obligatoire
Conformément à la loi informatique, aux fichiers et aux libertés n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification relatif à toutes informations vous concernant sur simple demande à notre adresse.

Bien communiquer avec une personne aphasique ?

communiquer avec une personne aphasique

communiquer avec une personne aphasique

Comment rester en contact avec une personne aphasique ?

Communiquer et rester en relation avec une personne aphasique : oui mais comment ?

La communication verbale ne représente que 10% de la communication entre les personnes. Pourtant, il nous est difficile de communiquer et de vivre au quotidien avec un proche ayant perdu la parole. La perte de la parole s’appelle une aphasie.

L’aphasie peut résulter d’un traumatisme crânien, d’un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), d’une tumeur au cerveau ou bien d’une maladie neurodégénérative telle que la maladie d’Alzheimer.

Il existe plusieurs types d’aphasies : partielle, complète, ou progressive. Cela varie en fonction de la zone du cerveau qui est touchée. Selon la cause de l’aphasie, l’usage de la parole pourra être plus ou moins retrouvé.

En France, à ce jour on dénombre environ 200 000 personnes atteintes d’aphasie.

Quels sont les conséquences d’une aphasie au quotidien ?

Elles sont en premier lieu d’ordre opérationnel, la personne aphasique ne peut s’exprimer sur ses besoins, comme aller aux toilettes ou manger et boire.

Mais aussi et surtout psychologiques. En effet, il peut être très angoissant de ne pas se faire comprendre, de ne pas pouvoir satisfaire ses besoins.

Il faut également prendre en compte que le fait de ne pas pouvoir parler pour ces personnes se traduit également par un sentiment d’exclusion, d’isolement qui entraîne une baisse de l’estime de soi. Pour l’aidant également, face au silence, aux difficultés de son proche, des émotions contradictoires peuvent apparaitre, entre sentiment d’échec et de culpabilité et irritation.

Communiquer avec un proche aphasique

Afin de faciliter au mieux la communication avec votre proche aphasique, il doit bien évidement y avoir un respect mutuel. Les personnes aphasiques présentent un trouble du langage, l’aphasie n’affecte en rien les acquis de cette personne ou encore son expérience personnelle. Pour instaurer cette relation de confiance, placez-vous en face de votre proche, parlez lentement afin qu’il puisse lire sur vos lèvres.

Soyez patients, la communication avec une personne aphasique demande souvent plus de temps. Si votre proche souffre d’aphasie partielle, essayez de décoder, de vous rattacher à un mot et apprenez à comprendre les codes de communication non verbale de votre proche. Si votre proche souffre d’aphasie totale, il faudra s’appuyer uniquement sur son langage corporel :

  • Ses gestes,
  • Les expressions de son visage,
  • Sa position, …

Il faut noter qu’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ne comprend pas toujours la même chose que nous, si elle répond « oui » à votre question, cela ne veut pas dire qu’elle en a saisi le sens exact.

Dans ce cas les expressions du visage notamment sont de précieuses alliées, le contexte est très important également :

  • si le déjeuner est passé depuis longtemps et que votre proche vous répond « non » à la question « veut-tu manger ? » il a peut-être tout de même faim.

Essayez de résumer ce que votre proche vous dit, n’hésitez pas à demander une explication supplémentaire si vous ne comprenez pas ce qu’il vous dit.

Dans tous les cas, il vous faut rester patient, prendre le temps d’expliquer, acceptez les silences et les jours ou cela ne va pas.

Il faut également a tout prix éviter les endroits bruyants, la radio, la télévision doivent être éteints pendant une conversation, sous peine d’empêcher votre proche aphasique de se concentrer.

Vous avez un proche en perte d’autonomie ? Vous recherchez une place en maison de retraite ou résidence senior ? Contactez-nous, nos conseillers sont là pour vous aider à trouver une solution.

Vous aimez cet article ? Partagez le avec vos amis !

Choisir une maison de retraite

Dans la même rubrique

Qu'est-ce qu'un EHPAD ?

EHPAD : Qu'est-ce que c'est?

Les ehpad représentent aujourd'hui la majorité des hébergements d'accueil pour les personnes âgées soit généralement les maisons de retraite.

La maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer

Pour bien connaître la maladie d'Alzheimer pour mieux gérer le quotidien à domicile ou en maison de retraite

 

Tarifs en EHPAD ou maison de retraite

Les tarifs d'un EHPAD

Les tarifs d'une maison de retraite – ou établissement Ehpad – sont constitués de trois éléments : le forfait soins, le tarif dépendance, et le tarif hébergement.

Pourquoi faire un mandat de protection future ?

Le mandat de protection future

Le mandat de protection future permet de désigner à l'avance une personne qui prendra pour la personne âgée les décisions importantes en cas de perte d'autonomie.